Chorégraphe

Annabelle Richefeu danse depuis son plus jeune âge. Tout d'abord initiée à la danse rythmique et à la danse classique, elle renoue, à l’âge de 9 ans, avec ses origines espagnoles en débutant le flamenco. A 13 ans, elle est diplômée par la Scène française et par la Fédération française de danse et part alors en Espagne se former aux côtés de prestigieux danseurs tels que Maria Magdalena, Andrés Peña, Domingo Ortega, La Truco, Marco Flores... 

A 15 ans, elle commence à enseigner le flamenco dans différents établissements culturels d’Île-de-France et se produit sur différentes scènes en France et à l’étranger.

De 2004 à 2007, elle crée trois spectacles mêlant danseurs amateurs et professionnels, "Romancero gitan", "Latcho Drom" et "España se vive, España se baila".

 

En 2008, elle fonde sa propre compagnie flamenca, Cie Zambra. Elle s’entoure d’artistes talentueux, issus d’univers différents. Avec eux, elle élabore, au fil des ans, de nouvelles créations : "Encuentro", où se mêlent jazz, bossa, musique manouche et flamenco ; "Il était une fois… le flamenco", un spectacle dédié au jeune public, avec une visée interactive et ludique ; "Esencias" et "Cuerpo y Alma" deux spectacles de flamenco traditionnel…

 

À la même période, elle découvre l'univers du théâtre. La troupe du Théâtre Carpe Diem fait appel à elle comme chorégraphe, danseuse, mais aussi comédienne pour trois créations : "Don Quichotte", "Cabaret Lorca" et "Le Don Juan d’origine", mis en scène par Jean-Michel Beugnet. 

Au printemps 2013, elle participe à une nouvelle création en hommage à  Federico García Lorca : "Aquí no pasa nada", un spectacle mêlant les aériens du cirque moderne et la force du flamenco, mis en scène par Céline Roux.

 

C'est de ces rencontres, que s'éveille en elle le désir de faire se rencontrer le flamenco et le théâtre. Naissent, alors deux créations mises en scène et chorégraphiés par ses soins et portées par la compagnie Zambra.

"Les Mots d’amour", en 2015, un spectacle inédit, dans lequel il s’agit d’utiliser la danse, sous toutes ses formes, pour faire revivre les moments forts  de la vie d’Edith Piaf.

Et "Ausencia", en 2018, une création sur les mémoires intimes de la guerre d'Espagne.

 

Des expériences riches de découvertes, de partages, d’émotions, consacrant le flamenco comme un langage à part entière.

Les Artistes

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.